Bienvenue sur AM


Votre Adblock est activé, je vous comprends et je suis ok avec ça.

Merci de le désactiver momentanément, les publicités permettent d'entretenir le site sur le long terme.

Au plaisir de vous rencontrer lors d'un rendez-vous,
Louise-Frédérique

 

Coaching au Quotidien

Entreprise
Particulier
Speedcoaching
Vivre l'Instant Présent
R-V à Distance

Ateliers Découvertes

Atelier Argent
Autour du Rêve
Respiration Consciente

Articles, le Plus !

Définitions
Rêve Prémonitoire
Imaginaire, Attention!
Suite...

Louise-Frédérique S.

Livre LFS
Vidéos
Wikireve

ESPACE

Alice Miller, Enfant-Silence
Jung, le Livre Rouge
Georgel, Cycles et Ages
Plus....

mandala

RÊver Pourquoi ?

gland

De l'Utilité du Rêve pour l'Être Humain
+ Suivi de : Catégories de Rêves

"La nécessité du rêve est impérieuse. Il manifeste une fonction d'intégration
et de récupération aussi importante que nos grandes fonctions physiologiques. (...)
Il réactualise la totalité de l'Etre et pérennise la vie en permettant avec le sommeil
la réalisation d'un "temps-constructeur"."


Pierre Magnin - "Le sommeil et le rêve" - ed.Puf, Que sais-je?

Rêve et Songe

J'insiste en soulignant sur l'importance d'admettre que certains "rêves", bien qu'ils soient riches détails ou éléments qui ont interpellés l'attention de l'intéressé, n'ont aucune utilité pour celui qui en attend des informations pour son développement personnel, si ce n'est qu'ils le déchargent de fatigues intenses et du même coup lui signalent qu'il atteint son point de saturation.
Ce sont des rêves exutoires qui épurent le mental et la mémoire du corps de scories diverses sans apporter d'indications dignes d'intérêt.

Aujourd'hui, nous appelons "rêve" toute image ou scénarios issus de l'activité onirique dépendante du sommeil. Les traditions moyen-orientales, grecques, latines et d'Asie ont distinguer le songe du rêve et du cauchemar. cf: reve ou songe. La confusion tend à se perpétuer en appelant rêve "éveillé", "dirigé", "contrôlé", "lucide", tout état émotionnel activé ou réactivité après avoir fait appel à une part de l'imagination, elle-même confondue avec l'imaginaire.
Les risques de collisions mentales commencent là! Nous devons garder à l'esprit que le rêve-songe est un état modifié de conscience comme un autre. Il arrive à tous d'être conscient d'être en train de rêver.
Pour rester synthétique, j'adopte effectivement le mot "rêve" pour les scénarios ou images produites au cours du sommeil.
Mais il est entendu que:

1 - le rêve appartient au sommeil, il ne peut y avoir de rêve sans endormissement préalable
2 - le rêve appartient aux états modifiés de conscience (il en existe d'autres),
3 - le rêve, dès que l'on a repéré les rêves dignes d'interprétation de ceux qui ne le sont pas, ouvre les portes de
la perception, élargit le champ de conscience, permet de désobscurcir l'entendement, de s'alléger des tensions et contribue à fortifier l'affirmation de Soi.
Ce qui veut dire que si le rêveur se pique de faire intervenir "sa volonté de contrôle" quand il a conscience qu'il est en train de rêver et qu'il estime que le rêve est "mauvais" d'après ses valeurs ou ses croyances personnelles, il s'interdit l'accès à son propre épanouissement.
Ceci est le moindre mal car n'ayant aucune connaissance du symbolisme et encore moins du futur collectif, il prend également le risque de faire des interventions préjudiciables.
Par exemple, j'ai entendu une interprète de rêves expliquer fièrement que lorsqu'elle avait vu du bleu dans un rêve et qu'elle a préféré le jaune. Elle a été capable de changer de couleur. Bravo! quand on sait que toute la tradition onirocritique, de la Chine à l'Occident en passant par le monde arabe, reconnaît que le jaune (sauf celui de l'Arc-En-ciel et du Soleil) prévient de maladies, il vaut mieux s'abstenir de ce genres de performance. D'ailleurs, cette femme expliquait au journaliste qui nous interrogeait qu'actuellement, elle ne se souvenait plus de ses rêves car elle avait de gros problèmes dentaires (sic).
Nous devons reconnaître que nous sommes, de fait, limités par ce que nous croyons savoir de notre petit monde. Nous risquons à tout moment de projeter des envies immédiates sur un scénario onirique jugé arbitrairement, de se perdre dans des détails alors qu'il nous place dans un espace-temps plus vaste. C'est ainsi qu'en s'appuyant sur nos préjugés, nos fausses valeurs, pour "diriger" notre rêve, nous nous fermons les portes du Miracle possible!

"Ignorance ! (…) Je ne sais rien de la suite de mes futures envies (…)
Et tout ce que j'ignore, mon imagination s'en charge (…)
J'ignore tout de moi-même donc du monde qui m'entoure
Moi je croyais que ça suffisait de connaître Paris et ses alentours …"

Tsr Crew - (rap) - Hugo Omry Kaizo Nero Clic

L'homme possède un esprit, de la même façon qu'il a deux bras, deux jambes, une tête. Cet esprit est, d'après les scientifiques, situé dans le cerveau, lui-même installé dans la boîte crânienne. Le cerveau est composé de 2 hémisphères, gauche - droite. L'un est dévoué aux fonctions du mental, la partie rationnelle, logique, l'autre est dévoué à l'intuition, l'émotionnel, la créativité.
Comme toute autre partie du corps, le cerveau a besoin de récupérer. Le sportif a besoin d'un décrassage musculaire puis de laisser reposer son corps après effort. L'homme commun a besoin de récupérer physiquement et psychiquement pendant la période du sommeil et rêves étant donné que le rêve apparaît pendant le sommeil.

Quelle est l'utilité de ce rêve qui nous paraît si étrange ?

Au tout début, l'homme n'a fait que constater qu'il rêvait. Ce phénomène se produisait à son insu. Chronologie des événements: "Je m'endors, je rêve, je fais ou je vois des choses que je ne fais ou que je n'ai jamais vues, je ressens, et je me réveille. Là je constate que je n'ai pas quitté ma grotte et mes congénères me confirment que j'ai beaucoup ronflé". Étrange!
Dans la foulée, l'homme a constaté qu'il accédait à des performances physiques dont il était incapable dans la réalité, par exemple voler, ou qu'il revivait en songe des angoisses éprouvées dans la journée, par exemple se retrouver nez à nez avec un mammouth.
On peut supposer que notre ancêtre a reçu quelques idées de génie par le rêve pour assurer sa survie, par exemple se retrouver nez à nez avec un mammouth, MAIS... avec une arme, sûrement rudimentaire mais une arme tout de même, pour vaincre le monstre.
Cette supposition est loin d'être rocambolesque, car beaucoup plus tard et plus proche de nous, on sait que Léonard de Vinci et d'autres inventeurs, ont pu résoudre des problèmes assez techniques grâce à leurs songes. Les témoignages d'écrivains, d'inventeurs, d'artistes qui ont suivi ce qui leur était inspiré en songe, sont pléthore.
Élias Howe, inventeur de la machine à coudre: "Des sauvages me poursuivent avec des sagaies dont la pointe est percée d'un trou en forme d'oeil". Il comprend qu'il doit déplacer le chas de l'aiguille à l'autre extrémité pour que son invention fonctionne.
Tartini, musicien et compositeur: "Après avoir vendu mon âme au diable en rêve, je lui donne mon violon pour savoir s'il saurait en jouer. Quel ne fut pas mon étonnement lorsque je l'entendis jouer avec une parfaite maîtrise une sonate d'une telle beauté qu'elle surpassait les plus audacieux rêves de mon audacieux. Je me réveillai, et m'emparant de mon violon j'essayai de reproduire les sons que je venais d'entendre. Bien que très loin de la pièce que j'entendis en rêve celle que je composai alors, la Trille du diable, s'avéra une de mes meilleures compositions."

La résolution des problèmes

Ainsi, en se référant aux inventeurs, aux dirigeants (Napoléon*, Bismarck et d'autres), aux écrivains, aux artistes, dire que le rêve permet de résoudre des difficultés personnelles ou qu'il est un tremplin pour faire évoluer l'humanité est un premier élément de réponse à la question "quelle est l'utilité du rêve?"
Parce que l'homme s'est vu voler en songe, il a su que voler était possible. Parce que l'homme s'est vu surmonter une peur, il a su vaincre ce qui le terrorisait; parce qu'il s'est vu dans l'eau sans couler, il a appris à nager; parce que l'homme a entendu un son, une musique, il s'est ingénié à reproduire ce son, cette mélodie; enfin, parce que l'homme a vu des "bizarreries" en songe, il s'est adapté aux différences. Sur ce dernier point, j'en conviens, l'être humain a encore beaucoup à faire.
Mais, comme il est dit en introduction, tous les rêves ne méritent pas d'être retenus pour une interprétation telle que le pratiquaient les Anciens ou pour une analyse telles que le pratiquent les psy. contemporains. Pourquoi?

* Napoléon: C'est celui-là même qui déplaçaient ses armées selon ce qu'il avait (pré-)vu en songe et qui a fait appliqué l'interdiction d'interpréter les rêves sous peine d'amende. Cette loi a été maintenue en vigueur jusqu'en 1992, en France.

L'assainissement mental

Nous avons précisé que bon nombre d'images produites au cours du sommeil, appartiennent à la catégorie des rêves exutoires, y compris la plupart des cauchemars. Ce sont des rêves à mettre à la corbeille. Ce type de "rêves" assainit le mental, ils soulagent, ils nettoient, ils dépolluent. Ce sont des rêves hygiéniques sans caractère informatif sur le rêveur lui-même, sur ce qu'il doit faire ou ce qu'il va vivre. Ils ont le mérite de favoriser la récupération des forces vitales.
Au cours des séances d'hyperventilation, un phénomène similaire se produit. Pendant les première secondes ou minutes de l'H.V, le pratiquant voit défiler en cascade un flot d'images sans pouvoir en retenir aucune. C'est un auto-nettoyage psychique, ultra rapide, qui précède une séquence où il sait reconnaître ce qui lui est essentiel et qui est à retenir.

L'information

Si les Anciens ont retenu dans l'activité nocturne les songes qui donnaient des informations utiles au rêveur sur son devenir ou sur sa situation réelle, les analystes eux, ont renié cette possibilité d'être orienté et informé d'après un rêve sur des circonstances matérielles.
Ils ont réduit le champ de leur investigation qu'aux seules tendances psychologiques et comportementales de l'individu qui y sont révélées. C'est une erreur dans l'un et l'autre cas.
Cette frilosité, très française , s'explique par le fait que nous souffrons de l'interdit puissant inscrit dans le cade napoléonien qui prolongeait les interdictions de l'inquisition.
La répugnance de bon nombre de psychanalystes ou psychologues à admettre que les rêves nous informent sur des événements à venir et très matériels est probalement un reliquat de la peur d'être pris en flagrant délit de "fauter".
Les Anciens, quant à eux, ont sans sous-estimé l'effet du travail instropectif sur le développement du champ de conscience, se sont contentés de prescrire un genre d'ordonnance standard sur l'attitude à tenir pour recevoir des rêves à effets bénéfiques. Loin d'être inutile mais un peu courte, je l'ai reprise et réactualisée: se souvenir des ses rêves

L'être humain vit sur tous les plans, physique (matériel) et psychique. Penser n'exclut pas le besoin de manger, et manger n'exclut pas le besoin de penser.
Dans la catégorie "rêves-conseillers", ceux qui informent de manière indirecte et dont les scénarios s'articulent autant autour de symboles, métaphores, paraboles et vécu du rêveur, on peut repérer plusieurs sous-catégories qui, toutes, informent le rêveur de SA réalité:
- Le rêve qui avertit l'intéressé d'un danger, d'une contrariété, ou d'une joie,
- Le rêve qui conforte l'intéressé dans ses engagements ou ses projets,
- Le rêve qui met en lumière la mécanique intérieure de l'intéressé,
- Le rêve qui illustre la réelle situation alors que l'intéressé n'en a pas conscience ou se maintient dans le déni.
- Le rêve prémonitoire est à part.
Michel Jouvet, neurobiologiste et inventeur du sommeil paradoxal, a rappelé que les anthropologues pensent que le concept d'âme vient du rêve. Les africains pensent que le rêve sert à retrouver son projet. Que peut-on attendre du rêve pour soi?

L'épanouissement

Le songe favorise-t-il l'épanouissement personnel ? Oui, sans aucun doute aucun. Encore faut-il écouter ses rêves, s'intéresser au symbolisme pour ne pas tomber dans le piège des platitudes, des idées toutes faites et des superstitions.
Pour celui, ou celle, qui cherche à s'élever, se perfectionner, anoblir sa personnalité, à grandir, à mieux se connaître et en toute objectivité, bref, pour celui, ou celle, qui cherche à vivre sans subir, à s'épanouir, le songe-rêve, comme d'autres E.M.C. où on retrouve le même type de scénarios, est un tremplin magnifique pour le développement de son être et pour vivre bien. Que veut dire vivre bien? Vivre bien, c'est vivre en accord intime avec soi-même.
Dans ce cadre, on repère dans les significations allégoriques ou métaphoriques et symboliques du songe les désirs de l'intéressé, ses peurs, ses entraves, ses conditionnements, ses envies dictées par le "je veux conscient" et qui se confrontent au projet intime, au désir, autrement dit à la voie que réclame la nature profonde du rêveur. C'est justement ce que les africains appellent le PROJET (de l'âme).
On repère également les traumatismes anciens qui emprisonnent dans un schéma de pensées et d'actions en réaction aux traumatismes, et qui interdit toute action d'ouverture sur soi, les autres, la vie.

Le travail sur ses rêves et plus largement avec les E.M.C. permet de faire la part des choses entre les fausses croyances issues de son éducation, son vécu, son époque et ce qui est juste pour soi pour pouvoir s'accomplir dans toute sa beauté d'être.

La suite >>> Catégories de Rêves

"Le rêve cherche à aboutir à une libération sublime si souvent manquée de la vie de veille."

Le symbolisme dans les rêves, la méthode de traduction de Paul Diel (ed. Payot) - Janine Solotareff

gland

A lire + Catégories de Rêves
Atelier sur le Rêve
Respiration Consciente
SÉANCE"Rev'Audio"

Renseignements: 06.62.58.77.85
lf@louisefrederique.com

Créer votre Groupe Régional
regions
"OPEN PAUSE"






fleur_style