Coaching au Quotidien

Entreprise
Particulier
Speedcoaching
Vivre l'Instant Présent
R-V à Distance

Ateliers Découvertes

Atelier Argent
Autour du Rêve
Respiration Consciente

Articles, le Plus !

Définitions
Rêve Prémonitoire
Imaginaire, Attention!
Suite...

Louise-Frédérique S.

Livre LFS
Vidéos
Wikireve

ESPACE

Alice Miller, Enfant-Silence
Jung, le Livre Rouge
Georgel, Cycles et Ages
Plus....

mandala

Construction du RÊve

"Les sociétés de tradition orale font aussi un grand usage intellectuel et social du rêve.
Elles le considèrent comme la voix du "monde autre", le monde "surnaturel",
et il est pris très au sérieux. On doit lui obéir s’il donne des ordres clairs,
il faut le déchiffrer s’il est obscur.
On en fait un usage tellement intense qu’il suscite des rêves stéréotypés,

qu’il entraîne un va-et-vient constant entre le rêve et le mythe, si riche lui aussi en images,
qu’il implique un filtrage et parfois même la censure."


Michel Perrin- Ethnologue - Dialogue N° 80 - 1994.

RÊVER POURQUOI ? - CATÉGORIES DE RÊVES - AUTRES ARTICLES

Ce qui suit est une ligne directrice souple qui n'a d'autre vocation que de rassembler les différents creusets dans lesquels l'esprit va puiser pour construire un scénario onirique. Le rêve est une ressource pour que chacun trouve ou retrouve son "projet", pour que chacun s'emploie à vivre "qui il est"(processus d'individuation de Jung) , car chacun a une tâche, une mission, une participation, qui lui est spécifique et qui contribue, même petitement, au développement heureux de l'humanité.

    Accès Version longue     

Les Mythes

Les mythes émergent d'un autre temps, ils sont issus du monde avant le monde. Colonne vertébrale de l'histoire de l'humanité d'hier, d'aujourd'hui et de demain, ils racontent le parcours de chaque homme par le prisme de l'histoire des Dieux ou des héros, Ulysse, Hercule...
Grâce aux références mythiques, le rêveur voit son chemin en cinémascope. Au positif, l'identification lui sert de tremplin pour oser vivre, au négatif, c'est une alerte sur sa propension à fuir SA réalité.
Dans l'un et l'autre cas, le mythe rappelle au rêveur qu'il évolue dans un contexte qui dépasse son champ d'expériences connus et que sa réalisation a une portée plus vaste que sa satisfaction immédiate.

Les Symboles

Le symbole est langage. Patrimoine culturel commun à tous les peuples, le symbole a une double fonction, il frappe l'esprit pour déclencher un processus de réflexion tout en s'offrant à l'homme pour qu'il projette son ressenti.
Les chercheurs n'ont pu que constater qu'en tout endroit du monde, l'homme a conféré au rouge les valeurs martiales et les valeurs d'amour; à la croix surmontée d'un cerle (symbole de Vénus), la fécondité et la fertilité; à l'échelle, l'aspiration de l'homme à s'élever intérieurement, à se perfectionner... La cohérence du langage symbolique vient apparemment de l'accord universel et spontané sur le sens contenu dans chaque symbole.

Paraboles et Métaphores

Comme dans les grands textes spirituels de la religion du livre, les 3 plus connues sont le judaïsme, le christiannisme et l'islam, on répertorie dans les songes force paraboles et métaphores. Elles sont autant d'incitations à l'action ou à la mesure, tout dépend de qui rêve.
Dans quelques cas bien particuliers, les grandes allégories révèlent une forme de mégalomanie, mais fréquemment, elles surgissent à des moments-clés de la vie du rêveur et décrivent une tranche de son parcours de vie. A l'intéressé de saisir le message.
Les métaphores peuvent faire office de tampon pour préparer le rêveur à recevoir une nouvelle qui ne lui convient pas, ou au contraire elles l'aident à une compréhension plus rapide de données qui lui sont utiles. Dans ce cas, elles sont perçues comme autant de sollicitations pour l'inviter à quelques réajustements dans son parcours personnel ou ses conceptions.       Version Courte     

Les Décors

Comme au théâtre, ils servent de structure au déroulement du scénario onirique. Ils illustrent l'état psychique de l'intéressé à un moment précis, mais ceci est à moduler en fonction des autres éléments du scénario. Quand le décor prédomine par rapport à une action, on releve les détails du décor: campagne, maison, mer, montagne, ville, jour, nuit, etc.

Les Figures

ou les personnages, tous les personnages. Connus, inconnus, issu des mythes et légendes ou simple personnage célèbre? Là encore, le discernement est de mise. Les figures peuvent être de simples représentations d'une facette de sa personnalité, un bout de soi, un "Je suis" qui a été réel à un moment donné ou qui l'est encore ou qui le sera de nouveau. Elles se manifestent sous forme de personnes connues de soi ou d'inconnus. Ce sont des Autres qui révèlent ce vers quoi l'on tend ou au contraire ce vers quoi l'on ne veut pas tendre.
On a à étudier ce qui commun entre soi et l'Autre vu en songe ou à étudier une de ses spécificités dont on pourrait faire sienne, par exemple un talent, un trait de caractère que l'on n'ose pas encre affirmer; ou inversement un travers que l'on peut avoir et dont on veut se débarrasser. Elles se présentent aussi sous forme de personnage mythique ou à une autre octave, de personnage célèbre. Dans ce cas, une identification est possible. Il faut alors chercher dans l'histoire de l'intéressé ce qui a provoqué cette identification.     Version Courte    

Le Bestiaire

Borges avait noté que "La zoologie des songes est plus pauvre que la zoologie de Dieu". Dans les songes, les animaux renvoient à nos instincts, nos réactions primaires, notre peur de l'Autre. Mais déjà aux premiers temps, les hommes avaient exorcisé les montres de leurs jours et de leurs nuits. Les parois des cavernes, les peintures rupestres fraîches en couleurs, savoureuses en détails, ont livré une somme monumentale d'informations sur les conditions de vie de cette époque. Notre Aïeul a reproduit ces animaux, extraordinaires et effrayants, avec fidélité. Mais pourquoi eux? Pourquoi n'a-t-il laissé aucune trace de ses congénères, de ses enfants, de son clan?
Boris Cyrulnik ("la plus histoires des animaux"-poche) répond qu'il est naturel de "dessiner avec précision ce qui bouleverse".... et de laisser de côté ce qui est naturellement intégré dans le conscient. Il appuie son discours en rappelant que les enfants, ayant subi un choc émotionnel intense, le traduisent avec une grande aisance technique, et force détails graphiques, alors qu'ils "bâclent" (c'est mon mot) leur environnement ordinaire, c'est-à-dire ce qui ne pose pas de problème.

L'Animal préhistorique, le monstre, posait problème. Sa surpuissance physique, "un coup de patte, un coup de griffe, un coup de dent…", était sans conteste.
L'autre élément intervenant dans cette longue histoire d'attraction-répulsion qui créa la fascination chez l'homme, est la variété des espèces animales. Face au petit homme, deux bras, deux jambes, une tête, des poils, se dressait un spectacle saisissant de contrastes: des animaux énormes et gigantesques, d'autres minuscules, et non moins dangereux, scorpion, serpent, d'autres à poils longs ou courts, nus ou à écailles, certains griffus, d'autres à sabots se mêlant aux plumés, ailés, et aux rampants,…  Quel effroi! Effroi d'autant plus envahissant que le facteur NUIT, surtout les nuits sans lune donc sans lumière, 15 jours par mois, renforçait les peurs et les angoisses, tout en déclenchant des fantasmagories de toutes sortes.
La Nuit, l'homme dort, il est dans sont état le plus fragile, impuissant. Lorsque l'homme dort, il rêve ! De quoi? Rarement du paradis perdu ou à venir. On imagine sans peine que nos ancêtres avaient à se débattre avec des rêves exutoires. Revivre en force les effrois de la journée. Se battre avec un dinosaure dans un songe, on s'en sort toujours! Y compris quand le monstre a eu le dessus puisque, au petit matin, on se réveille avec tous ses membres, frais et alerte pour un autre jour. Le songe lui permettait se dépasser dans la vie éveillée, de gagner en assurance et éventuellement en astuce.
Écrire ses rêves ou sa vie éveillée en peinture sur une paroi lui donnait une occasion supplémentaire de se familiariser toujours un peu plus avec le sujet de ses angoisses.
Petit à petit, après s'être aidé du mur d'une grotte bien réelle et bien solide, l'homme a poursuivi sa projection sur le mur de son imaginaire, en plaquant aux animaux des attributs, bénéfiques ou maléfiques, selon son ressenti instinctif.
Les instincts humains ne révélant pas de grandes variations au gré des races, il est normal que les croyances soient communes à toute l'humanité. C'est pourquoi le symbolisme animal suit, à quelques nuances près, les ressentis initiaux.
    Version Courte    

Jeux de Mots, Calembours, Anagrammes

A rapprocher des paraboles et des métaphores, car les mots ont souvent un sens caché dans les songes. Etienne Perrot, 1922-19996 traducteur de Jung et auteur de nombreux livres sur le rêve et féru d'alchimie, a beaucoup insisté sur le double sens des mots dans les songes. Il donne l'exemple simple du "corbeau" qui est à traduire par "corps beau". On peut entendre dans "laitue", "le lait qui tue", etc. Lorsque l'on choisit l'expression "le corps enseignant" pour parler de ses professeurs, il convient de méditer sur ce que cherche à enseigner son corps.  Ce jeu peut devenir plus complexe, mais avec un peu d'expérience on parvient à déceler le message derrière le message. Ceci est en rapport avec la grande tradition de la "langue des oiseaux".
Qu'est-ce ?... Comme les oiseaux qui ont leur mélodie propre, les hommes ont leur prononciation propre selon les régions. Les initiés de l'antiquité ou le poète souffi ‘Attar* se sont penchés sur la "mélodie" des mots ou des phrases qui révèlent un autre mot ou une autre phrase.
C'est un jeu sur le son, les lettres et/ou le sens. Dans les sociétés secrètes pythagoricienne, ce procédé permettait de transmettre le savoir ésotérique sans que le profane y ait accès. La langue des oiseaux est indéniablement liée au symbole dans le sens où elle active une réflexion qui va au-delà du sens premier et qui s'accorde à une résonance émotionnelle.
Il convient également, pour l'interprétation des songes, de tenir compte de l'étymologie des mots ou d'un possible anagramme. Pour une forumeuse qui avait rêvé de l'Australie sans comprendre cette référence pour elle, je lui ai fait remarquer que l'anagramme d'Australie est "salutaire".
   * ATTAR: "Le langage des oiseaux" ed Albin Michel - traduit du persan par Garcin de Tassy.     Version Courte    

"Celui qui veut prendre ses rêves au sérieux, … et en tirer des conclusions pour sa conduite, doit avoir des connaissances sidérales en accord avec les lumières de la nature dont il aura reçu la bénédiction."
paracelse Paracelse - 1431-1541

RÊVER POURQUOI ? - CATÉGORIES DE RÊVES - AUTRES ARTICLES

gland

A lire + Catégories de Rêves
Atelier sur le Rêve
Respiration Consciente
SÉANCE "Rev'Audio"

Renseignements: 06.62.58.77.85
lfs@arriere-monde.fr

Créer votre Groupe Régional
regions
"OPEN PAUSE"






fleur_style